Bilbo, un Hobbit très humain

 

the-hobbit-cover

Les aventures de Bilbo le Hobbit forment une merveilleuse histoire pour enfants… de 7 à 77 ans.

Bilbo est un héros enfant, voire un antihéros. Il appartient à une bonne famille hobbit, l’un des peuples du monde de J. R. R. -Tolkien, aime la bonne chère et déteste l’imprévu. Et pourtant, il est choisi par Gandalf, le bon magicien, pour aider treize nains à reconquérir le trésor et la terre de leurs ancêtres que s’est accaparé un dragon, une aventure périlleuse à laquelle sa nature casanière et bedonnante ne le prédisposait guère. C’est ainsi, on peut être timoré et néanmoins destiné à une mission d’envergure.

Les Hobbits sont encore plus petits que les nains. Autant dire que dans les premiers temps de cette équipée à travers des terres inhospitalières, Bilbo est un poids plutôt qu’un soutien. Malgré le courage dont il fait preuve, il manque à plusieurs reprises provoquer la mort de ses compagnons. Il ne cesse de gémir intérieurement en regrettant son logis et en se demandant ce qu’il est venu faire dans cette aventure.

Heureusement, pendant cette première partie de l’expédition, Gandalf, figure paternelle et providentielle, veille sur eux. C’est lorsque le magicien les laissera se débrouiller seuls que Bilbo révélera de quoi il est capable.

Ce conte qui commence sur un ton badin prend progressivement une ampleur épique et éthique époustouflante, en développant une vision du monde riche, subtile. Il s’agit bien entendu d’un récit d’apprentissage. L’adversité mûrit le héros, l’ennoblit, le rend plus courageux et intelligent, bien qu’il reste très «humain» et facétieux. Plus encore, ce roman montre que chacun, elfe, nain, homme ou le Hobbit, a une place dans le vaste monde et un rôle précis à jouer dans son histoire. Sans ce petit Hobbit sur lequel personne n’aurait parié, le dragon n’aurait pu être vaincu.

Plusieurs éditions de ce conte sont disponibles. Bourgois, l’éditeur de Tolkien en France, en publie une nouvelle traduction, déclinée en trois versions: l’une, intituléeLe Hobbit (20 €), présente le texteseul ;  dans la deuxième, Le Hobbit annoté (25 €), il est assorti d’un appareil critique conséquent ; la troisième version, Le Hobbit illustré (30 €), est enrichie d’images et de couleur. Le texte est aussi disponible en format audio, enregistré par Dominique Pinon (Audiolib) et en Livre de poche, dans une traduction plus ancienne mais très convenable, sous le titre Bilbo le Hobbit.

Article publié par Astrid De Larminat, Le Figaro Littéraire. le 07/12/2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.