La géographie chez Tolkien

Carte d’Arda dessinée par J.R.R Tolkien lui-même.

On la retrouve notamment dans le livre « Histoire de la Terre du Milieu: La Formation de la Terre du Milieu.Cet article sera peu compréhensible pour ceux qui n’auraient pas lu Le Silmarillon, l’article parlant principalement de son contenu. Il présente notamment les cartes des mondes imaginés par Tolkien dans les différents âges de son oeuvre.

 

 

Nous savons que la géographie chez Tolkien, aussi appelée « La Géographie d’Arda » est omniprésente dans ses œuvres : que ce soit dans « Bilbo le Hobbit » où nous suivons le trajet de l’Expedition d’Erebor avec une précision digne d’un GPS, grâce aux cartes se trouvant au début et à la fin du livre, ou encore dans « le Seigneur des Anneaux ». Mais le contenu géographique non négligeable se trouve bien évidemment dans la « Bible d’Arda », le Silmarillon.

Inutile d’épiloguer sur cette œuvre si complexe et si mythique, tout amateur de Tolkien ayant déjà lu ou entendu son nom.

Nous allons dans cet article nous intéresser, comme vous l’avez lu dans le titre, à la géographie du monde de Tolkien dans leSilmarillon, thème qui nous est expliqué avec une rigueur méticuleuse. En plus des explications, quelques cartes apparaitront sous vos yeux.

 

Carte du monde au Premier Âge de la chronologie d’Arda. Les Terres Immortelles composées entre autres de Valinor, lieu de résidence des Valar, sont liées au Beleriand par l’Helcaraxë, détroit entièrement recouvert de glace. Chemin que les Elfes de Fingolfin emprunteront pour fuir Valinor afin d’atteindre le Beleriand.

 

« Entre le Pays d’Aman qui, au nord, s’incurve vers l’est et les côtes orientales d’Endor inclinées vers l’ouest, il restait un détroit où s’engouffraient les eaux glacées de la Mer Circulaire mêlées aux ondes de Belegaer, la Grande Mer. Là s’étendaient des brumes d’un froid mortel, des montagnes de glace se heurtaient dans le courant et on entendait le grondement continuel de la banquise. Voilà ce qu’était Helcaraxë, et nul n’avait osé le franchir sauf les Valar et Ungoliant. »  Le Silmarillion– Chapitre 9

Le Beleriand au Premier Âge, qui sera submergé à la fin du Premier Âge. La Terre du Milieu se trouve à l’extrême Est.

 

 

 

Les différents royaumes des Elfes, toujours en Beleriand.

 

 

le Nord du Beleriand. On aperçoit notamment Angband, la forteresse de Morgoth.

 

 » Il ne savait rien d’Angband ni des formidables défenses que Morgoth avait rapidement établies, et il l’aurait su qu’il n’aurait pas reculé, car il était comme possédé, consumé par sa propre fureur. Et il se retrouva si loin devant son avant-garde que les créatures de Morgoth firent demi-tour pour l’acculer et que des Balrogs jaillirent d’Angband pour les aider ».  Le  Silmarillion – Chapitre 13

La carte du monde au Deuxième Âge d’Arda.

L’Helcaraxë n’existe plus, Valinor et ses Terres Immortelles ne sont plus reliées à la Terre du Milieu par ce dernier. Il en va de même pour le Beleriand, submergé par les flots à la suite de la Guerre de la Grande Colère.

La Terre du Milieu comme nous la connaissons tous fait son apparition. Apparition ? Pas exactement, elle se trouvait juste à l’extrême-est  du Beleriand comme il est dit sur la seconde carte.

 

 

La Terre du Milieu telle qu’elle nous est présentée dans « Le Seigneur des Anneaux » et « Le Hobbit ».

 

Source : http://www.tolkiendrim.com/la-geographie-chez-tolkien/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.