Les influences de Tolkien dans son enfance

Les influences de Tolkien dans son enfance (cliquer pour voir la vidéo)

Né en 1892, Tolkien a hérité de la passion que l’Europe du XIXe siècle en pleine mutation industrielle et politique, avait voué à la redécouverte du Moyen-âge et des folklores nationaux.

Comme beaucoup d’enfants anglais de son époque, le petit John Ronald Tolkien avait découvert les contes et légendes de la tradition populaire dans l’œuvre du folkloriste Andrew Lang. On y trouve dans un des recueils, la légende nordique de Sigurd et du dragon Fáfnir qui est aussi la source de l’épopée médiévale allemande, les Niebelungen, celle qui inspira aussi Richard Wagner pour sa tétralogie de l’Anneau du Nibelung.

Toute l’Europe du XIXe siècle s’est emparée de ses légendes médiévales comme fondement de nouvelles identités nationales. L’Angleterre redécouvrait avec passion les légendes du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde. Lord Alfred Tennyson réactualisait le mythe arthurien pour faire l’apologie des valeurs de la société victorienne. A l’inverse, le socialiste utopique William Morris, architecte designer et peintre, cherchait à faire revivre un Moyen-âge idéalisé, loin des dérives inégalitaires de la Révolution industrielle. Il écrivait des romans d’inspiration médiévale, qu’il illustrait lui-même et qui ont du avoir de l’influence sur le jeune Tolkien.

Réalisateur : Simon Backès
Producteur : Compagnie des Phares et Balises, Arte
Année : 01-01-1970

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.